top of page

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 27 AVRIL 2024

Déclaration votée à l'unanimité 

Le bilan de la majorité municipale actuelle est à la fois consternant et inquiétant. Derrière l’affichage d’opérations événementielles ciblées et clientélistes, voulant donner une impression de ville en mouvement, la vie réelle au quotidien pour les habitants se dégrade fortement. En voici quelques exemples, non exhaustifs :

  • Des impôts locaux très élevés qui dégagent pourtant chaque année des excédents reportés.

  • Après une période de bétonisation non maîtrisée, la révision du Plan Local d’Urbanisme, lancée en 2021, reste au point mort.

  • L’EHPAD des Grouettes est relégué au département.

  • Les actions éducatives et culturelles en direction des jeunes sont en diminution.

  • Les locataires ne sont pas accompagnés dans leurs démarches en direction des bailleurs, alors que les charges explosent.

  • La précarité des habitants augmente et le budget du Centre Communal d’Action Sociale rétrécit.

  • La copropriété du centre commercial Grand Bois est très mal gérée et la dégradation de la galerie marchande risquent de provoquer la fermeture définitive de l’Hypermarché. Les Saint-Michellois vont être condamnés à utiliser leur véhicule (pour ceux qui en ont), en l’absence criante de commerces de proximité.

  • Plusieurs locaux vacants sont à l'abandon (ex bibliothèque, hall de Villagexpo, ex garage Denize…) alors que la vie associative nécessite des espaces pour conforter du vivre et du faire ensemble.

  • Les pistes cyclables se font toujours attendre, l’afflux de circulation automobile près de la gare (rue Peuvrier) va générer du bruit, de la pollution et de l’insécurité, le soutien inconditionnel aux décisions prises par Mme Pécresse se traduit par des hausses de tarif et la détérioration de la ligne C du RER.

La majorité actuelle est totalement déconnectée des besoins des habitants. En l’absence d’instances pluralistes d’écoute, de dialogue et de concertation, les Saint-Michellois se retrouvent dépossédés de leur propre ville.

Au moment où :

  • les tensions s’exacerbent un peu partout à travers le monde,

  • les crises sociales et écologiques creusent les inégalités,

  • l’individualisme et les faits divers nourrissent le racisme et l’intolérance,

  • les idées d’extrême droite sont reprises par la droite.

Le temps est venu de construire une alternative au service de l’intérêt général pour garantir la cohésion sociale et rendre notre ville attractive.

Nous appelons les citoyennes et les citoyens Saint-Michellois à se rassembler pour co-élaborer un avenir en commun, en lien et au-delà des formations politiques progressistes qui voudront bien s’y associer solidairement, à travers un projet de ville équilibré, démocratique, écologique et social au sein de Cœur d’Essonne Agglomération.

Nous appelons à la rédaction collective d’une charte pour l’alternative et à l’organisation de forums citoyens thématiques et programmatiques dès le mois de septembre 2024.

*  *  *

CASINO - CENTRE COMMERCIAL

 

Madame le Maire a fait distribuer le 6 mai une lettre sur la situation de l’Hypermarché Casino. Plus de trois mois après l’annonce d’absence de repreneur du magasin de Saint-Michel, les habitants étaient en droit d’attendre des explications sérieuses et des perspectives pour l’avenir. Il n’en est malheureusement rien !

Encore une fois, madame Rigault renvoie la responsabilité de la situation catastrophique du centre commercial Grand Bois aux "décisionnaires" de la fin des années 90. Elle oublie de préciser que la majorité de droite, qui dirige la ville depuis 2008, n'a proposé aucun compromis pour tenter de régler les contentieux. On dénombre désormais 41 procédures en cours.

Le choix, "assumé" par le maire, a toujours été de ne pas froisser le groupe Casino et le promoteur Deromédi. Ils ont pourtant conduit à la faillite de plusieurs commerçants, tout en laissant les bâtiments et les parkings se détériorer.

La municipalité n’est certes pas majoritaire au sein de la copropriété, mais, depuis 16 ans,

- elle a voté tout ce qui a été décidé par l’immobilière Casino, en laissant notamment les locaux de la galerie marchande dans un état déplorable,

- elle a engagé beaucoup d'argent public dans des études sans lendemain concret,

Le dispositif Action Cœur de Ville, présenté en 2018 comme "une chance pour notre ville", est lui aussi dans une impasse. L’aménagement de la rue Berlioz et des places Püttlingen et Berlioz (plus de 3 millions d’€) devait relancer l’attractivité commerciale. Or, le nombre de magasins en activité a diminué depuis 3 ans, l’accès à la galerie marchande, à côté de la poste, a été fermé et les autres entrées, aux vitres brisées, sont à l’abandon.

L’État, l’agglomération et la ville doivent se substituer à la copropriété défaillante en imposant un nouveau cadre juridique d’intérêt public permettant une reprise viable et durable du supermarché, une restructuration de la galerie marchande et la revitalisation nécessaire du quartier du Bois des Roches.

(13 mai 2024)

 

PETITION POUR LE MAINTIEN D'UN SUPERMARCHÉ
AU BOIS DES ROCHES

 

En grande difficulté financière sur le plan national, le groupe Casino a été récemment obligé de se séparer de ses supers et hypermarchés.

Malgré l’accord trouvé avec Auchan et Intermarché, 26 magasins ne sont toujours pas repris. Le Géant Casino de Saint Michel sur Orge, confronté à des problèmes importants de copropriété, avec la galerie marchande laissée à l’abandon, se retrouve sur le carreau.

Si le supermarché devait fermer définitivement, les conséquences seront désastreuses : des salariés supplémentaires au chômage, des difficultés pour les personnes âgées et les familles sans voiture pour faire des courses à proximité. Le centre commercial, avec encore plus de locaux vides, deviendra vite une friche, et tout le quartier du Bois des Roches, gravement touché, sera dévalorisé.

Salariés, clients occasionnels ou réguliers, habitants de Saint-Michel sur Orge et des villes limitrophes, nous demandons :

- Que toute la lumière soit faite sur la situation financière réelle au sein de la copropriété du centre Commercial Grand Bois, dont la galerie marchande se dégrade fortement depuis plusieurs années.

- Que les résultats des nombreuses études et missions lancées ces dernières années, avec l'argent public de nos impôts, notamment à travers le dispositif Action Cœur de Ville, soient communiquées à la population.

Salariés, clients occasionnels ou réguliers, habitants de Saint-Michel-sur-Orge et des villes limitrophes, nous exigeons :

- Que les décideurs publics (Préfecture, Agglomération, Ville...) agissent rapidement auprès des différents partenaires économiques pour restaurer la confiance autour du centre commercial Grand Bois, pour faciliter et conclure une solution de reprise viable et durable du supermarché.

- Que les négociations commerciales se déroulent dans une totale transparence, avec une information régulière en direction des salariés et des clients.

(31 janvier 2024)

SIGNER LA PETITION

ALERTE !

En novembre 2018, la majorité municipale de droite votait l’adhésion de la ville à la Société Publique Locale (SPL) des Territoires de l’Essonne (achat de 500 actions à 10€). Le Conseil départemental de l’Essonne est l’actionnaire majoritaire de cette société. Depuis, sans mise en concurrence, Madame le Maire, également vice-présidente du Conseil départemental, a signé plusieurs conventions avec cette société (rémunération totale de plus de 270 000 €).

En voici le détail :

- En décembre 2018, une convention de mandat était passée avec la SPL (rémunération : 69 240€ TTC) pour le réaménagement de la rue Berlioz, et des places Püttlingen et Berlioz. Les travaux initialement estimés à 2,5 M€, auront finalement dépassé les 3 millions, sans que nous puissions disposer d’un compte-rendu du mandat donné à la SPL.

- En novembre 2019, la ville signait une autre convention de 12 mois avec la SPL, concernant la redynamisation du centre commercial Grand Bois (rémunération : 94 500 € TTC). En octobre 2020, le maire signait un avenant de prolongation fixant la fin du contrat au 11 décembre 2021 (rémunération supplémentaire de 7 800 €). Un an plus tard, nous ne disposons d’aucun élément sur le travail effectué et les résultats de diverses études complémentaires évaluées « à plus de 200 000€ HT ».

- En septembre 2021, la ville confiait un troisième mandat à la SPL pour le réaménagement de la place Marcel Carné (rémunération 102 390 € TTC). Enveloppe prévisionnelle des travaux : 3 829 200 € TTC + un budget d’études techniques estimés à 404 004 € TTC. Le mandat étant prévu sur 18 mois, celui-ci s'est donc s’achever en mars 2023.

Puis un avenant a été signé par le maire le 19 juillet 2023 pour prolonger le contrat de 21 mois, avec une date d’achèvement de la mission fixée au 19 janvier 2025, avec une réception des travaux fixée en octobre 2024 !

Montant des honoraires de la maitrise d’œuvre : 45 496,80 € TTC

Montant des études fixé à 332 254, 80 € TTC

Montant des honoraires du mandataire Territoire de l’Essonne passe de 102 390 € à 123 030 € TTC

Actualisation du total travaux + études : 4 345 047,30 € TTC

Pour Saint-Michel en Commun, l’utilisation de l’argent public nécessite davantage de transparence sur les missions effectives accomplies.

Observatoire local des loyers et des charges

Incessante hausse des loyers et augmentation des charges locatives

Carences d’explication sur les régularisations

Entretien insuffisant et mauvaise exécution des travaux de réhabilitation

Manque de places de stationnement

Pour agir, prenez contact avec

le Collectif des Locataires de Saint-Michel-sur-Orge locataires.smo@gmail.com

AVEC VOUS ET POUR VOUS

Nous pouvons tous constater à travers l’augmentation de l’abstention l’expression d’une coupure de plus en plus grande entre les élus et les citoyens.

Si lors des campagnes électorales nous avons le droit à beaucoup de promesses et de communication, les évaluations des décisions prises se font toujours attendre et les interrogations des habitants très rarement entendues et prises en considération.

Le plus souvent on doit se contenter de vagues concertations qui en fait ne servent qu'à entériner des projets déjà ficelés soi-disant parce que ces projets et tous les enjeux qui les sous-tendent seraient trop complexes pour être portés à la connaissance des habitants.

Nous croyons à l’intelligence collective et à l’éducation populaire

Notre association St Michel en Commun créée en 2018 veut changer les relations entre élus et citoyens. Son but est de faire converger les réflexions, les actions et les initiatives avec le groupe des élus au Conseil municipal. Elle se donne en particulier les moyens d’écouter et d’informer les habitants sur les dossiers municipaux et intercommunaux ainsi que sur leurs droits, de favoriser une plus grande implication des citoyens et d’être force de proposition pour élaborer un projet de ville équilibré, écologique, solidaire et participatif au sein de Cœur d’Essonne Agglomération.

L’association Saint-Michel en Commun est un outil au service des habitants

- elle est pluraliste, autonome et indépendante vis à vis des organisations politiques.

- en lien et avec le groupe des élus, notamment sur la base de la charte éthique produite en 2020.

- c’est un outil d'éducation populaire pour interpeller, expliquer, comprendre et échanger.

- c’est un espace de solidarité et de convivialité pour renforcer le lien social, l'implication civique, créer du collectif...

Nous voulons faire avec les associations, les groupes, les collectifs qui agissent pour le bien commun, soutenir des initiatives d’intérêt général.

C’est pourquoi Saint-Michel en commun est une structure souple où chacun peut trouver aisément sa place. 

Pour vous informer ou pour nous solliciter sur des sujets qui vous semblent importants dans votre vie quotidienne à Saint Michel, n'hésitez pas à prendre contact à l’adresse : stmichel.encommun@gmail.com

Pour l’association, la présidente

Corinne BEDIOU (06.17.48.18.38)

A votre écoute et au service des Saint-Michellois

 

Bienvenue sur notre site !

Ce site est d'abord conçu comme une plateforme qui met à votre disposition différents documents liés à l'activité municipale et intercommunale, sans oublier les principaux éléments concernant les dernières élections municipales.

Pour davantage d'interactivité consulter sans modération notre page Facebook 

www.facebook.com/saintmichelencommun

Pour un suivi régulier d'informations, nous vous invitons à vous abonner gratuitement à notre newsletter Flash-Hebdo. L'onglet est dans l'en-tête de cette page.

Pour ceux qui préfèrent lire une version "papier", vous pouvez recevoir chaque mois dans votre boite aux lettres St-Michel/infos-citoyens.

Mais surtout, n’hésitez pas à nous solliciter pour tous les sujets concernant votre vie quotidienne / stmichel.encommun@gmail.com

bottom of page